Les séries à but thérapeutique

2 novembre 2020 , Séries

Mon corps, lui qui a une place si importante dans mon quotidien, a longtemps été mis en deuxième ligne (voir en troisième!).

J’ai mis beaucoup de temps à l’accepter, à l’aimer, à le considérer dans sa globalité. Accepter ses différences, ses faiblesses, ses forces aussi finalement.

De façon très instinctive, j’ai utilisé notamment la créativité photographique pour m’aider. Je peux aujourd’hui donner un nom à cette démarche que j’ai mis en place de façon inconsciente : des séries à but thérapeutique.

Qu’est-ce que c’est ?

Une répétition

Apprendre un morceau de musique, le répéter et le répéter, jusqu’à le connaître sur le bout des doigts, jusqu’à se l’approprier, et ne faire plus qu’un avec lui.

C’est tout pareil.

Choisir une partition : définir des règles, un objectif, un cadre.
Essayer pour la première fois : le faire, une toute première fois, sans avoir peur, sans se mettre aucune pression.
Et répéter : répéter autant de fois que cela est nécessaire. Chaque jour. Pendant des jours, et des jours.

Ça me fait penser à une prescription médicale ! C’est un peu ça en somme ?

Un sujet

Choisir son sujet, c’est crucial. Évidemment, dans mon cas, je parlais du corps. Ok, mais quelle partie du corps ? Le mien ? Celui des autres ? Quelle est ma problématique ? Et comment nourrir une forme de réponse ? Par où m’y prendre ?

Je pose ici toutes ces questions, mais parfois rien ne vaut l’instinct. Pour ma première série thérapeutique, je l’ai fait à l’impro. Je veux dire que, non, je n’avais pas toutes ces questions en tête. Je savais simplement que le sujet était, moi.

Pour ma deuxième série thérapeutique par contre, j’ai réfléchit. Peut-être parce que ce n’était plus la première ? Peut-être qu’avec l’expérience, on perd la saveur celui qui ne sait pas dans quoi il se lance ! Alors oui, j’ai réfléchit en amont. J’ai choisi de traiter mon rapport à mon corps, mais cette fois-ci sur la partie que j’avais délaissé la première fois : mon visage.

Donc choisir le sujet peut se faire avec le coeur. Avec l’élan. Selon une problématique propre. Ou selon conseil avisé aussi — le mien ?

Un rendez-vous avec moi-même. Doux et challengeant.

Un rendez-vous rassurant

Une série thérapeutique, c’est une trame de fond dans un quotidien. C’est une forme de rendez-vous qu’on prend avec soi-même, et qu’on choisit ou non d’honorer. Pour moi, c’est savoir que cet instant m’attend à un moment dans la journée, qu’il est là pour moi. Que je pourrai y poser ce qui me pèse, ce qui m’abime, ce qui tire en moi.

Sans pression.

Pourquoi ? Parce que le lendemain, ça recommence. Et encore le jour d’après. Que j’ai tout mon temps pour faire mieux. Que mon histoire continue, et que j’avance avec. Chaque jour. Chaque photo. Chaque création que j’exprime sur le sujet que j’ai choisi.

En exemple…

« M'approprier mon corps »

120 jours — 1 photo chaque jour — en noir et blanc — réalisé au smartphone — sans aucune connaissance photo — en 2015

« Les parties de mon corps désaimées »

100 jours d'exploration — photo, vidéo, dessin et écriture — réalisé par vagues — en cours

Decorative Image

Voir d'autres articles

FERMER LE MENU